lundi 19 septembre 2011

Les livres ensembles

Parure de nuit oliveuse liée aux ellipses de temps creusées dans le coton.
Aux barres des chaises, des haches s'élèvent.
Une femme sans non s'élance contre le jour. La joue lissée livre la perle. Le lin s'étend bleu à la pulpe de nos doigts giflés.
Peu de rues nuisent aux lits, volent aux ailes du tant.
Les lèvres en cendres ivres lapent les sanglots.
Les livres ensembles délivrent la paix des sans clos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire