samedi 12 octobre 2019

Scarlatti et Loren: Chambre 212

Dès les premières notes, une intimité. La main rejoint la bouche et la cache. Dans ce geste hérité de la grand-mère maternelle. Pour cacher le tremblement. Des lèvres.
La sonate est jouée et rejouée. Plus tard seulement, le nom de l’auteur est prononcé. Scarlatti. Une émotion lointaine. Joie du souvenir. Et mélancolie de la mélodie connue.
C’étaient tes doigts sur le clavier. Je ne pensais pas que plus de vingt ans après le souvenir de toi reviendrait par l’ouïe.
Plus la tristesse ni la colère. Loren, je ne t’en veux plus. Reste ce motif que mon oreille connaît... encore....
Ce deuil est fait. Il est plus léger que d’autres.

jeudi 19 septembre 2019

Un an

Une année passée... une année qui comme un bas file... sous mes yeux... Je ne sens pas ses aspérités. J'aimerais la retenir, juste un peu, dans le pli de quelques souvenirs. Elle est creuse, si profondément creuse.
Qui dirait le temps passé. S'il n'est filé, le bas n'a rien qui le retient, qui le démarque.
L'année n'est pas blessée, rien ne la déchire ou la marque.
Je sens à ce soleil rasant que la douceur de l'air devait être la même il y a un an.
Ou presque...
Car il fait frais sous ce soleil mensonger.
Peut être alors aussi...
Et je me sens si vive de ce temps vécu. La vie est revenue.

mercredi 19 septembre 2018

Bleu-lait


Elle est bleue, te dis-je. Elle est bleue et clignote.
Le lait bleu du ciel remplit les blancs entre les feuilles. Il est tôt dans l’au-tôt-ne.  Inspirer les particules de temps l’espace d’une seconde.  Et laisser errer l’air usé. L’r rusé, le tant multiplie le peu de temps qu’il pleut.
Elle clignote dans les interstices du volet. Quand les feuilles disputent en vert au lait du ciel.
Le torchon. Ni bleu-lait ni vert-moche. Le torchon qui chigne et se tord dans les mains froides de bleu et usées.
Sagen was Sache ist. Dire ce qu’il en est.
La grue clignote en bleu électrique, je vois le clignotement par les interstices du volet pas fermé.
Dans le feuillage, des trouées de ciel presque bleu.
Le torchon se tord dans les vieilles mains.

mardi 18 septembre 2018

Mal au gris.

Premiers froissés de jaune... Eclats clarteux qui jouent à colin maillard sur les nervures encore vertes.
Le tilleul ment sec sous la brise bruissante.
Tous les grains de beauté du feuillage chuchotent des constellations.
J'ai mal au gris des pluies à venir.
La chaleur solaire se terre.
Je croise les sens interdits et les doigts. Le courage a l'âge du matin.

mardi 11 septembre 2018

CL - Elle sait


Lacérer, enlever, initier, nettoyer, implanter, naturaliser, gérer, embourber, raser
Charpie, honte, rage, ignominie, saleté, terreur, infecte, nuisible, emportement.

E-blue-ie

E-blue-i: c'est le bleu qui franchit tes yeux pour les enduire de lumière.
En-rat-ger: c'est en toi le sifflement de ta colère qui te dévore du dedans la queue entre les jambes.
Je soulève le rideau et la paupière palpite.
Désœuvrée la pupille se délie et telle l'alouette se maintient en vol au-dessus de sa proie.

jeudi 6 septembre 2018

Tant étang temps

Abrutie de temps, je bouscule les instants qui collent à mes souvenirs. La seconde qui percera les poches sous mes yeux n’est pas née. La couture des jours s’effiloche. Avec mon fil de paresseuse je rabiboche les temps qui veulent signifier ou être. Présent, cadeau du temps qui est à mes espoirs déçus.