dimanche 31 juillet 2011

A même la toile de la vie

J'entends la nuit rouiller dans le gris humide du ciel.
Peau à peau, des mouvements disent la douc'heur comme on écrit le bonheur: par petites touches, en étalant la couleur pure, à même la toile de la vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire