lundi 4 juillet 2011

La main de la vie

Quand la vie a passé sa main sur mon visage, elle m'a donné une chaude caresse. Je l'ai crue.
Les vitres tachées d'eau démentent leur propre transparence.Je ne vois plus à travers elles, je ne vois plus qu'elles.
Au réveil lourd, le plomb d'un rêve inachevé colle mes paupières. La chaleur étale son étouffante affection.
Je cherche la tendresse un peu superficielle du vent.
Je n'ai pas su attraper la main de la vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire