lundi 25 juillet 2011

Eclore le temps

Eclore le temps et contempler la fleur veinée qui peine à signifier le présent.
Envelopper de dires cette gorge enrayée.
La voix émiettée ne sait pas vouloir.
Détacher des poignées de gris, les frotter, les laver, les mettre à sécher bleues dans le ciel dénudé.
Prendre quelques gorgées froides de sommeil.
La peau se caramélise et le rayon fugitif éclaire la peur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire