lundi 10 octobre 2011

Adoption

Je peindrai les océans en rouge baiser.
Je tiendrai la main du vent, et les embruns enlaceront nos coeurs.
Je ne lis sur tes lèvres qu'en braille.
Le monde titube entre nos vies rosissantes. Je ne lâche pas ton devenir, je lui tisse des paysages silencieux et chauds.
Langue et longue, elle précipite des airs diluviens où louve et voulue elle adopte mon visage, l'affection.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire