mardi 6 juillet 2010

Sentir

J'ai palpité les oublis à la main tendue de demain.
Arrêtée un instant, bloquer sur ton ab-sens.
Embraser la ligne du ciel dans une main. Sentir deux venir et un "tiens".
Et toujours ce grain de peau à l'angle de ta bouche. Prendre quelques poignées de nuages et à grandes eaux gommer le rictus.
Deux Marie dans le non-oubli.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire