mercredi 14 juillet 2010

Eponger le jaune

Avec quelques feuillages, j'éponge le jaune visqueux et dru qui découpe les formes géométriques des matières. D'un doigt poudré d'or, je pousse les grains de sucre et de peau les uns contre les autres.
Absorbé, le jaune absent laisse une pâleur bleue aux façades.
A mes épaules, la chaleur dessine des coups de soleil qu'une fenêtre ouverte sur l'eau dégringolée baigne à nouveau de candeur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire