vendredi 23 juillet 2010

Au baiser des lumières

Photo Loulou Decastries



J'ai saisi le jaune par la taille, ai tendu une nuit derrière lui. Les doigts entremêlés de ces champs de lueurs dessinaient des ombres sur les murs.
Au baiser des lumières, la pudeur du volet infirme la présence. Par le faisceau éblouie je me sens vue.
Et je baisse le regard pour ne pas être celle qui voit à travers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire