mercredi 29 juin 2011

Une once de bonté

Aux roses flottées, la pluie répond en morse.
L'osé tresse des rages inconstantes.
Les gouttes profondes bercent mon réveil incertain.
Imperceptible, la Provence sème des traces de soleil et de lavande.
Il pousse des inservitudes dans les chemins défroissés.
Et à l’œil aguerri sous les bruits perle une once de bonté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire