lundi 6 juin 2011

Des pacotilles pleurent

Pacotilles élégantes des perles bleues dans le blanc du ciel cassé. Un pied nu coulisse le long d'une jambe habillée. Aucun son-timent mais des saint-illements, quelques groupuscules de lumière miroitée. Et le froissement des matières qui se frottent dans les sous-sols du sommeil flotte comme un maigre mouchoir blanc. Au bout de son bâton il s’accroche de ses deux poings en croix. Quel renoncement, quelle humilité peut il voiler ?
La pluie tombe rouge sur un parapluie couleur pluie. Et le mouchoir lamentable se gorge d'ensanglantement et pend décroisé. Et les pacotilles pleurent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire