mercredi 15 juin 2011

Souffle de vie

Chute orange d'une eau sèche, une eau dont le soleil a bu le bleu.
Tressaillir quand une main glisse sur la peau chaude et humide.
Trois fois j'ai cru te dire "fuir". Trois fois ton regard a embrassé et retenu le mien.
Prises en otage par tes yeux, les couleurs s’affadissent et je jongle muette avec les syllabes. Je sens encore une trace sèche d'eau à ma cheville.
Les nuages tamponnent la rivière et prise par la fureur, la foule des gouttes dans un instinct commun retient la trace brune de l'eau.
J'enveloppe de mon âme les larmes ainsi creusées dans les flavines intérieures. Je les sers et essore. Et ces boules de sens se rassemblent en boucles de senteur.
Pas de terre à taire. A peine un grain de sable dans l’œil de la folie.
Les tubes du temps rangés le long des parois de ma chair projettent des ronds clairs que j'entame de mes yeux.
Le souffle de vie, le souffle dévie, le souffle évide.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire