dimanche 16 janvier 2011

Le coeur en phrases

A la pulpe de janvier, un disque jaune et chaud imite le soleil dans le blanc bleu du ciel. Les yeux attachés au vol des grues dessinent des formes inventées. La courbe d'une lettre rejoint l'arabesque d'un bras. Des soupçons de mains joutent avec des ombres que délicatement elles effleurent. Au frisson muet, la gorge séchée souffle une chair malhabile. Un homme-livre fait flotter les pages de son corps vers l'avant, vers l'automne. A la larme qui perle, le chat attend la goutte laiteuse. Sous sa cloche, le paysage ensommeillé promet des pluies lumineuses. Chaque bouton, chaque coeur cogne sourdement sous le verre. Y a-t-il une pensée qui nous porte à travers le jour comme une mère son enfant? Plaisez-vous sans vous blesser. Pâlissez aux bals lissés. Mais ne dites pas à la main de se taire quand elle égoutte le coeur en phrases.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire