dimanche 12 septembre 2010

Aux plis de mes yeux

Parsemé d'éclats de nuit, le ciel va confondant. Des étoiles de peau au croisement des jambes floutent des joies imparfaites. Rencontré l'homme rectangle s'isole. A la soie de ta chaleur, j'inspire des h. Je coulisse des secondes aux gammes incolores. J'abmire et rêve.
Au fruité de nos mains, l'insolence d'un sourire. Susurre encore des frissons par fumées brodées de larmes.
La gente s'ébruite, une solaire altitude grave des cristaux aux plis de mes yeux. Je t'en veux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire