dimanche 20 mai 2012

L'orange constant

À flotter au vent du dire, la voix vit, roule. Il est des devenances arrangées de sots silences. L'avancee de l'aventure diluvienne range les mondes diffus ou les regards se fixent et vibrent d'être bientôt. Frimousse fripée par le sommeil des années, j'entends redire le bruit des claques quand rose la joue brille à la pluie. La phrase entame et riante sublime les vapeurs des mots. J'eteinds le bleu dans un orange constant brûlant les habits flétris des mots. Piètre instant de la brillance dans l'alanguie. L'eau dilue et coule discontinue et rageuse. Je sens le ciel au point du doigt qui trace le sens. Plantée dans la structure doit rendre risible l'errance perdue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire