jeudi 31 mai 2012

Besoin de tôt

Sur les yeux, un film d'eau lave la rétine.
Le contour de ton regard est estompé.
L'iris tendue divague au vent et jaune elle caresse l'air.
Jeune oeil d'une pomme dans ta main, les nerfs tourneboulés, tirés, écrasés claquent sur les ressentis et tout bruie.
Il est où le tant de toi.
Je me faufile entre les secondes et et engourdie dans mon épaisse peau je crachote des frissons ombrés de temps grisâtres où rien ne bouscule l'attirance du devenir.
Comme des lambeaux de moi se soulèvent sur mon âme où l'arbre grandit laisse les racines étreindre le sol.
J'ai besoin de temps, j'ai besoin de tôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire