dimanche 25 novembre 2012

La boucle du sens

Mes yeux diffus serpentent les parois d'ombres.
Etincelants, les ciels s'oublient et plient sous le joug des nuages.
J'ai mal de t'avoir mal. Je ne suis plus que défaite de sens et sans fil. Décousue. J'arrache la lisière du temps qu'il fait et je t'enroule dans ta grammaire béante.
Qu'importera le silence si fuyant le son des rayons qui baignent l'horizon d'orange s'accroupit et tremble.
Je sens déjà le gonflement de ta voix dans mon oreille. J'ai chaud et lie les mots au dos de mon mal vivre.
Je tire un peu sur le sens et défait le nœud lasse qui te tenait debout.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire