mercredi 18 janvier 2012

Tendus de crépuscules

Quand la lune, la bouche pleine de brume, a repris ses quartiers, la nuit mordait déjà les jambes perchées. La bouche bordée de nuit, mettre le zéro en main et déglutir des avents, puis les lèvres saupoudrées de vanille d'étoiles, pointer un baiser sur la pomme interdite. Glissée dans les draps bleux, la longue damnée brune braise les regards tendus de crépuscules.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire