mercredi 29 décembre 2010

Multiplier les ciels

Les dentelles espacées commettent des illusions. A l'ose l'eau se fend. La pulpe de la paume écarte les chiffons encarnés. Les cils multiplient les ciels. A la commune mesure, les voix de l'écrit longent les brisures et s'enluminent. Les bourgeons s'agglutinent dans nos peaux papillons. Je bruisse de nos âmes dépliées. Et la mer me baigne de toi dans tous les plis de l'oubli. Ma mémoire a pour prénom les baisers non encore échangés. Éparpillée de toi, j'interpèle le doux à nos lèvres mélangées. Nos peaux emmêlées sèment à la verticale du temps. Et le senti mande la feuille tendre sur l'aîle blanche.
Dispersée, la poudre de nous fait frétiller les soupirs. Les papilles palpitent des saveurs de joie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire