mercredi 9 septembre 2015

Vent vers (2)

Et le bruit plie quand la pluie délie des lignes de gouttes qui tracent des pleurs aux joues du jour.
Eau et terre, épousades de poussière mouillée. La chair flasque s'amollit sous l'eau grises du triste ciel.

Bleue et ronde, elle déborde du vert et dévale à l'entrecil.
Et les lever ces pupilles vers le creux du ciel où rondes elle s'évadent accrochées aux aîles déployées dans les tendres rondeurs des nuages.

Quand éparpillées de vert les feuilles applaudissent au vent le soleil retournant, le rouge pousse aux joues et les bouffées de printemps emplissent les narines frémissantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire