mercredi 9 septembre 2015

Vent vers (10)


Le ciel dévore les cimes des arbres d'un gris vert de pluie. Les insectes au repos, la peau démangée se détend.

Dis. Dis même les lèvres serrées. Dis même la bouche condamnée. Dis avec ton corps d'âme boiteuse les rayons de beau dans le gris-pluie.

Grand vent. Vent aux longs bras qui trainent à la suite de son grand corps maladroit et malade.
Vent qui tourne la tête aux arbres malmenés par ses coups.
Tant de vent, temps de vent.
Mille vents pliés en quatre où s'envolent les sentiments blancs de sale temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire