mercredi 9 septembre 2015

Vent vers (12)

Butée des mots contre les lèvres celées. Dis. Dis.
Le chaos cailloute contre les canines. La phrase sibylline saisit le sens soufflée.

Quand l'air floute le lumineux, les bouffées compactes qui le forment cognent nos peaux de chaleur.

Floutée, la lumière qui baigne les feuillages joue des jeux de tâches tout au long des troncs.
Le souffle asthmatique du vent dans la nuque rappelle la présence du temps dans son épaisseur.
Il défile, le temps, il défile.
Fine pellicule qui prend sa profondeur au rythme des anxiétés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire