samedi 28 mai 2016

Atelier d'écriture du 28 mai 2016: achever un tableau

1/ description objective:
Constitué de trois bandes, deux larges et une plus fine au milieu, le tableau intitule Rodt and blue mesure 294 sur 232.4 cm et à été peint par Mark Rothko. Il est réalisé à l'huile, sur une toile, en 1953 et se compose de trois couleurs, du marron, du bleu et un mélange de marron et bleu.

2/ description interprétative:
Le clapotis, on croit l'entendre, c'est le bleu de l'eau qui vient cogner contre la paroi du quai sombre ou des pas esseulés et furtifs cheminent au loin. Le quai, seul, froid, de bleu et d'ombre, ou les flaques d'huile et les marres d'eau salée se marient, mal, inharmonieusement. La couleur est épaisse de cette nuit mais pas opaque. La brume des heures sombres dessine des formes et des traits indescriptibles à l'œil nu mais que l'oreille devine à taton, à la faveur du silence portuaire glacé.
L'eau, en bas du quai, rejoint l'horizon et le haut de la toile dans un bleu dense et presque lumineux. Parcouru de rares embarcations, le bleu ou la nuit citadine rouille commence. Sur la ligne de l'horizon, un paquebot sommeille. Il mugit au creux de la nuit, comme par accident, il déchire le doux crépitement des vagues. Sa silhouette se fond dans une bande de brouillard couleur nuit grisâtre. Sur le pont, un homme. Entend-il les pas sur le quai? On devine le bout rouge de sa cigarette. La braise s'intensifie quand il aspire la fumée de son clope, baignant de rouille la nuit environnante qui reflète dans sa profondeur le rayonnement orange électrique de la ville voisine. L'homme, au sommet de l'océan, à cheval sur l'horizon, fixe la terre.
Et comme pour fixer les sons et les couleurs, l'œil encadré d'un bleu profond l'instantané ou l'homme se dresse seul au loin.
Demain, le quai gros se remplira des bruits des moteurs et des invectives et cris. Demain l'eau cognera plus fort mais on ne l'entendra pas. Demain le paquebot partira et l'homme aussi.
Et moi, pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire