jeudi 6 juillet 2017

Emaillée de sourires


Enrubanné de bleu lumière, le matin ment gris à mon cœur. Une colonie de mots mêle l'arraché à la rongeuse. Lourde de silences mal conquis, je déroule ma langue de petits "dois". Il est bien passé midi à mon cœur et je laisse un pleur sur ta peau grise de tabac. Dans la lumière boutonneuse de l'été, je ramasse quelques intériorités. L'âme a mille ans. Emaillée de sourires, la tristesse me porte jusqu'à demain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire