mercredi 7 juin 2017

La guirlande rouge sur la grue


Sous le vent, la guirlande frissonne électrique tout au long de ce long bras de grue. Ses ampoules rouges vibrent sous l’œil sec du printemps. Il est l’heure de soir où chiens et loups s’ébattent au pied des grues.

Les secousses qui ravigotent cette géante de guirlande tremblent en lumière et en chair.

Il est des jours et des mois que Noël s’en est allé. Avec lui le goût de tes baisers.

Je tambourine contre mon cœur les erreurs d’il y a dix ans. Les souvenirs s’éparpillent en poussière jaunie entre mes doigts. Le papier froissé comme mon âme porte la lourdeur des sens des mots.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire