jeudi 11 juin 2015

Vent vers

Des feuilles balbutient le vent et se frottent et sifflent des coups, c'est l'air qui plisse. Chut et les plumes sous les becs glissent. Le vert, dit la voix, le vert vente et bafouille.

Floutees elles s'effilochent et s'enveloppent de f et de s, c'est le vent, l'enfant de l'air qui brasse et fouille les branches et bafouillent les feuilles du tendre matin.

Les cimes chahutées barbouillent de nuages le ciel. Gorgées de vent, elles papillonnent en vert sur la ligne bleue buvard des monts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire