lundi 28 novembre 2011

Encore gémis

A ta eau-teur, la perle de cris-stal grise l'oeil malouin. Je sens les vagues claquer contre le bastingage.
Et les claques vibrent environementales et fluettes. Les sons s'affutent et prêtent leurs corps à l'encore qui gémit non que j'ai mis.
Butée où cogne le silence. Comme un sourd. J'ai perdu la géode où la girouette simule...
Une multiplicité de boussoles éperdues varient du nord à fort quand les fards du frimas rendent pulpeuses les frimousses grisées de froid.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire