mercredi 3 août 2011

Clé de vous

Je siège orangée sur un parquet à la mélodie sombre. Je mords la bouche qui me nourrit. Étrange halo autour de ce deux. Comme une brume lourde et encombrante, une fumée grise baigne le jour de son opacité. Le sommeil est une donnée constante, un paramètre illusionné. J'attends l'arrivée d'un vrai jour et ta main tendue. Les phrases flottent dans le vent, je ne les lis pas aboutir.
Clé de vous, la pierre est silence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire