mardi 10 mai 2011

Sans lendemain

Arabesques des ombres élancées où flottent les effluves sans lendemain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire