mercredi 4 mai 2011

Rien n'a son nom

A la rosée de l'oeil, la buée matinale délivre des gouttes de pleurs.
Des livres dégouttent des larmes. Insensés, les fils des récits se décousent en blanc où perle la nuéee dénudée. Glouton le sens signifie mal et val.
Vaille que vaille, les vallées voilées s'aglutinent entre les sommets. La nuit bruisse de sons aériens et rien n'a son nom.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire