lundi 23 mai 2011

Espace inaxé

Ecarts oranges en éventail de l'oeil vert éclairé de nuit bysantine. La courbe de la nuque détourne la tension tandis que le sous-rire plisse le visage qui le porte.
J'entends rêver les ans.
"Donne ta main" range la voix. Et découle du temps l'inaxé espace. La peau fripée ment des couleurs et des grains de folie. Jette aux flammes les poudres qu'elle cache dans chaque tache.
J'ai besoin d'l pour que les mots glissent mieux et ne grattent ni la gorge ni la tête.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire