mardi 16 novembre 2010

La voyelle butte

A la bouche incertaine, la voyelle butte.
Le carillon malhonnête glisse du temps à l'oreille.
Le bleu fait violence aux étendues de sable. Un dos nu s'étire en point d'exclamation.
Quelques secondes ramassées s'évadent de mon poing levé. L'esprit éteint ne sent plus le temps passer.

1 commentaire:

  1. Ton âme de poête reste en éveil et tu nous offres du BEAU. Milles mercis !

    RépondreSupprimer