dimanche 20 juin 2010

L'aube se déshabille

L'aube se déshabille de la nuit. Elle laisse glisser ses dessous de soie bleutés jusqu'à ses pieds. Sur sa peau les grains de beauté deviennent verts. Et j'entends sa petite voix qui pépie dans l'ampleur du silence encore un peu nocturne. De trilles en petites notes célibataires, son chant perce le long calme.
Je lève le drap et appelle la nuit à se réfugier encore un peu tout contre moi. Ses pieds sont froids, je partage avec elle la chaleur de mon empreinte. Je la serre fort. L'oiseau se ravise et se tait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire