lundi 30 novembre 2009

Battre et carte

Le cliquetis du son butte sur mon coeur. Je heurte les parfums de la nuit dans le bruissement des étoffes.
Et je laisse mes paupières battre des mains dans leurs dessous.
Le poids des pas glisse dans le plafond gémissant.
Déployer les doigts et le tendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire